COLLEGE RAYMOND POINCARE

2, place Raymond POINCARE 78000 VERSAILLES

Tél : 01 39 07 23 23 Fax : 01 39 51 92 32 Courriel : ce.0780718g@ac-versailles.fr
image_pdfimage_print

Les 6ème et les 5ème ont eu pour fil rouge, cette année, la fabrication de A à Z d’un jardin à la française au collège Raymond POINCARE de Versailles, sous la direction de M. MARC-MARTIN.

Pour réaliser ce projet co-financé par l’Académie de Versailles, le collège Raymond POINCARE et le collège Maryse BASTIE, nous avons fait appel à une guide-conférencière, Laure GIRARD, spécialiste de l’époque des jardins baroques à la française (XVIIème siècle).

Nous avons d’abord étudier la perspective à point de fuite afin de comprendre la construction des axes dans un jardin à la française, ainsi que la symétrie axiale. Nous sommes rendus dans le parc du château de Versailles pour compléter ces études faites en classe.

Ensuite il a fallu décider de la forme et de la composition des différents parterres de notre jardin. Ce travail a demandé une implication en arts (broderie, statue, vue d’ensemble), en sciences (choix des plantes) et en mathématiques (mesures de longueurs, symétrie).

Après la conception, nous avons enfin pu réaliser notre jardin à la française…

  • Etape 1 : Défricher (étape effectuée par le professeur).
  • Etape 2 : Eliminer le gros des pierres.
  • Etape 3 : Installer les piquets pour délimiter les parterres.
  • Etape 4 : Installer les bordures des parterres et des broderies.
  • Etape 5 : Remplir les parterres de terre.
  • Etape 6 : Planter les houx crénelés (plantes remplaçant des buis) et les lithodoras bleues (plantes à fleurs bleues qui font référence à l’eau, très présente dans les jardins à la française).
  • Etape 7 : Planter les ifs communs qui pourront par la suite former des topiaires.
  • Etape 8 : Installer le tissu géotextile et créer les allées (mélange sable, ciment et un peu d’eau).
  • Etape 9 : Semer le gazon.
  • Etape 10 : Installer la statue (buste d’homme fait en scotch sur le modèle de ce que fait l’artiste Mark JENKINS).

La suite l’an prochain, pour voir l’évolution du jardin et les premières tailles.