COLLEGE RAYMOND POINCARE

2, place Raymond POINCARE 78000 VERSAILLES

Tél : 01 39 07 23 23 Fax : 01 39 51 92 32 Courriel : ce.0780718g@ac-versailles.fr
image_pdfimage_print

Mme MAHALAËL, professeure de Lettres, propose à ses élèves d’assister, au théâtre du Rond-Point, à « MURMURES DES MURS » d’Aurélia THIERREE et Victoria CHAPLIN, le mardi 19 mai 2015 de 18h45 à 23h environ.

[attachments include= »2679″]

Murmures des murs_Aurélia Thierrée

Tout commence comme une pièce de théâtre normale et rien ne laisse présager le spectacle magique et perturbant qui va suivre. Tout à coup, le public est projeté dans un univers parallèle : avec un regard perplexe et ingénu, Aurélia donne vie aux objets, fait parler les murs, transforme du papier-bulles en monstre terrifiant. Victoria Thiérrée Chaplin appose sa signature : la création d’une atmosphère fantastique, avec des tours d’illusions raffinées, des situations imprévisibles et des personnages surprenants. Devant des spectateurs émerveillés, le burlesque, le cirque et la danse contemporaine font leur entrée, les Thierrée-Chaplin présentent une fois de plus un art plein d’innocence, de fraîcheur et de créativité.

——

(…) Marchant et dansant avec sa grâce coutumière, au gré de sons et de musiques, dans un décor transformable, [Aurélia Thierrée] nous entraîne dans un univers à la beauté hypnotique, empreint d’illusions et de poésie malicieuse. Bon sang ne saurait mentir : la petite fille de Chaplin crée, après son mémorable Oratorio, un spectacle entre mime, acrobatie et magie. Pour rêver et rire.

Thierry Voisin, Télérama.

Entre cirque, illusionnisme et acrobatie, un spectacle magique. Une femme fuit… Dans cet univers hypnotique, elle escalade des façades d’immeubles abandonnés, pénètre dans des appartements vides et se trouve plongée dans des histoires, des bribes de vies qui ne sont pas les siennes, piégée par les « murmures des murs ». Après L’Oratio d’Aurélia en 2003, Victoria Thierrée-Chaplin, fille de Charlie Chaplin et initiatrice du « Nouveau Cirque », et sa fille Aurélia Thierrée reviennent avec cette fuite dans l’imaginaire et les mondes aussi étranges que poétiques.

Le Figaroscope